Groupe Calliope
Microsoft Partner
SUIVEZ-NOUS
REJOIGNEZ-NOUS

BLOG CALLIOPE

Suivez toute l'actualité de l'écosystème Microsoft et des enjeux IT et Business de votre entreprise. Découvrez les conseils et analyses de la communauté d'experts Calliope sur la transformation digitale.

La révolution des objets connectés dans le domaine céréalier

July 20, 2018

 

 

De plus en plus de coopératives estiment que les technologies numériques représentent une (r)évolution majeure. Elles peuvent avoir un impact positif sur les processus organisationnels et opérationnels. C’est le cas des Objets connectés.  

 

L’intégration des nouvelles technologies dans le monde agricole n’est pas récente. Les céréaliers utilisent largement depuis les années 2000 les images satellites pour superviser et analyser leurs exploitations. Mais au fur et à mesure de leur démocratisation et de leur optimisation, les applications ne cessent de se multiplier.

 

Selon un rapport du cabinet d’analystes M2M/IoT Berg Insight, publié fin 2017, le marché mondial des solutions d’agriculture de précision devrait passer de 2,2 milliards d’euros en 2016 à environ 4,2 milliards d’euros en 2021.

 

De nombreuses solutions, basées sur le déploiement d’objets connectés (des petits capteurs), permettent de mieux gérer les variations dans les champs pour maximiser le rendement (en appliquant tel ou tel engrais, insecticide), augmenter la productivité et évaluer le volume nécessaire d’arrosage.

 

Par exemple, un tracteur muni de capteurs à l’avant enregistrera ainsi, lors de son passage, des informations sur le couvert végétal. Lesquelles permettront à un épandeur situé à l’arrière de la machine de moduler automatiquement l’apport d’intrants.

 

Autre application, une moissonneuse-batteuse connectée peut transmettre en temps réel le rendement instantané et déterminer l’humidité moyenne en prévision du stockage.

 

Cette agriculture de précision va se multiplier avec les déploiements des réseaux SigFox (développé et est déployé dans le monde entier par l’entreprise toulousaine éponyme) et LoRaWAN (protocole open source de la LoRa Alliance). Ces réseaux de mini capteurs transmettent de petits paquets de données.

 

Ils fournissent aux céréaliers des données en temps réel sur l’humidité du sol, les précipitations, le rendement des cultures grâce à un réseau de capteurs placés dans les champs. Pour émettre en LoRa, les objets connectés ont besoin de peu d’énergie. Pas besoin d’intervention humaine pour changer la pile. Un appareil peut émettre pendant une dizaine d’années avec une petite batterie.

 

L’une des principales caractéristiques du standard LoRaWAN est qu’il permet aux utilisateurs de communiquer de manière bidirectionnelle avec des capteurs de façon individuelle ou en groupe. Le recueil de données facilite ainsi la prise de décisions intelligentes et judicieuses pour optimiser de multiples fonctions, dont l’irrigation.

 

Intégrés tout au long de la chaîne, des objets connectés permettent une traçabilité plus fine et une analyse précise des données. L’automatisation de ces processus permet de disposer d’une vision globale et en temps réel de l’exploitation. Toutes ces informations permettent d’affiner les stratégies et d’anticiper l’avenir.

 

Couplés à solutions d’Intelligence artificielle (IA), des technologies Big data permettent aussi d’identifier des tendances et facilitent les analyses de données : historique des rendements sur une parcelle céréalière, relevés des températures et des précipitations, variation des traitements phytosanitaires d’une année sur l’autre...

Please reload

Posts à l'affiche

SharePoint et le travail collaboratif : le booster de vos projets !

July 17, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents